Communiqué du Forum 2011

Saturday 20 August 2011

4e Forum Ouest Africain sur la Gouvernance de l’Internet, West Africa Internet Governance Forum (WAIGF)

Du 27 au 29 Juillet 2011, The Welcome Centre à Lagos, Nigeria

Thème: “Promouvoir le modèle multi-acteurs pour le développement de l’Internet en Afrique”

Nous, les participants au Forum Ouest Africain sur la Gouvernance de l’Internet, organisé à l’Hôtel « Welcome Centre » de Lagos au Nigéria, du 27 au 29 Juillet 2011 par le Consortium WAIGF et le Gouvernement du Nigéria,

Rappelant qu’il s’agit de la quatrième session de l’Afrique de l’Ouest sur le Forum sur la Gouvernance de l’Internet ;

Rappelant que lors des précédents Forums Ouest Africains sur la Gouvernance de l’Internet, les participants avaient noté que la bonne gouvernance de l’Internet est essentiel pour le développement durable, notamment des TIC et du développement socio-économique ;

Rappelant qu’en 2010 à Dakar au Sénégal, le Forum (3e édition) a discuté des questions relatives à l’accès, à la sécurité, aux ressources Internet critiques et à l’ouverture de l’Internet ;

Rappelant l’engagement et le soutien continus des organisations internationales telles que l’ICANN, l’ISOC et DiploFoundation pour l’atteinte des objectifs du Forum Ouest Africain pour la Gouvernance de l’Internet (WAIGF) ;

Rappelant que durant les trois (03) dernières années, nous avons travaillé sur le même thème afin de souligner l’importance du modèle multi-acteurs du Forum sur la Gouvernance de l’Internet dans la sous-région ;

Convenons:

  • Que les différentes politiques d’accès universel des pays ouest-africains doivent être mises en oeuvre pour améliorer l’accès abordable à Internet dans les zones rurales et mal desservies ;
  • Que les pays de la sous région dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité se donnent l’exigence de ratifier et de procéder à la mise en application des dispositions législatives prises par la CEDEAO sur la cybersécurité et la protection des données personnelles ;
  • Qu’il y a un besoin urgent de sensibiliser le public sur la Gouvernance de l’Internet et les activités de WAIGF dans les différents pays de la CEDEAO;
  • Que pour assurer la pérennité du forum, les intervenants appellent à la création d’un secrétariat permanent du WAIGF qui, entre autres, accompagnera la tenue des Forums nationaux et régionaux sur la Gouvernance de l’Internet ;
  • Qu’il soit tenu des documents appropriés pour assurer un meilleur suivi des progrès accomplis pour la réalisation des buts et objectifs du forum ;
  • Qu’il soit mis en place un mécanisme de recherche-action sur tous les aspects de la Gouvernance de l’Internet en Afrique de l’Ouest ;
  • Que toutes les parties prenantes doivent mettre en oeuvre des plans d’action pour faire de l’Afrique de l’Ouest une région de référence dans le domaine de la Gouvernance de l’Internet ;
  • Que les gouvernements en tant qu’acteurs majeurs participent activement et créent un environnement propice à une plus grande participation du public aux activités du Forum sur la Gouvernance de l’Internet ;
  • Que le Forum Ouest-Africain pour la Gouvernance de l’Internet (WAIGF) doit former des partenariats stratégiques pour assurer sa pérennité et le financement de ses activités.
  • Que le Forum Ouest-Africain pour la Gouvernance de l’Internet (WAIGF) doit s’atteler à impliquer activement les medias de la sous-région dans les activités du Forum sur la Gouvernance de l’Internet ;
  • Que les Etats devraient mettre en place une synergie entre les secteurs nationaux en charge de l’Education, de l’Energie, des Télécommunications, du Transport et de l’Eau afin de rationaliser les dépenses et investir dans l’infrastructure en vue d’améliorer l’accès et réduire les coûts de connexion.
  • Que les Etats devraient prendre des dispositions législatives afin de faire d’Internet un outil officiel de communication entre l’administration et le public, de permettre aux citoyens d’avoir accès aux services publics d’une façon plus aisée.
  • Que les Etats devraient s’allier aux différentes parties prenantes (secteur privé, société civile et organisation internationale) ainsi qu’aux medias, afin de sensibiliser et éclairer le public sur les enjeux de la Gouvernance de l’Internet;

Remercions la NITDA (Agence Nigériane pour le développement des TIC) du Gouvernement Fédéral du Nigeria, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la FOSSFA, AfriNIC, ISOC (Internet Society), l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, la DiploFoundation, l’ICANN, OSIWA, l’IISD (Institut International pour le Développement Durable), l’APC (Association pour le progrès des communications) pour leur soutien au forum ;

Remercions les organisateurs locaux, DigitalSENSE Africa (DSA) Media (Remmy Nwekke), la personne ressource national (Emmanuel Edet) ainsi que l’Hôtel Welcome Centre et tout son personnel pour l’accueil chaleureux et toute l’hospitalité manifestée.

Lagos, Nigeria
29 Juillet 2011

Téléchargez le communiqué au format PDF ci-dessous